Aller au contenu
  • Napoléon et le Sphinx - Scène complète (limitée à 55 exemplaires).

    La campagne d’Egypte

    Depuis la révolution française, l’Angleterre supporte de moins en moins les français « ivres de liberté et de conquêtes » qui viennent menacer l’Empire britannique du Roi George III.
    Talleyrand, plus réaliste, persuade alors le Directoire de porter la guerre en Egypte afin de couper la route des Indes à la Grande-Bretagne.
    Cette mission est confiée au Général en chef et député Bonaparte.

    Depuis ses victoires à Arcole et Rivoli, il jouit d’une très grande popularité et le Directoire le juge trop ambitieux et cette mission va l’éloigner de Paris.

    Ce dernier est très stimulé car cela lui rappelle le destin d’Alexandre le Grand et aussi parce que l’Egypte représente la Source du Savoir.

    En Avril 1798, l’Armée d’Orient est mise sur pied mais, étrangement, vient se greffer une mission scientifique avec des savants et chercheurs.

    Près de 40 000 hommes embarquent avec armes et chevaux mais également plus de 160 experts avec leurs lots d’appareils scientifiques.

    Bonaparte souhaite accompagner la conquête militaire d’une expédition savante pour mieux connaître l’Égypte antique et moderne, mais aussi pour y « porter les Lumières ».

    Monge, l’ami de Napoléon est parvenu à réunir une équipe d’experts dans des disciplines aussi diverses que : mathématiciens, physiciens, botanistes, géologues, architectes, astronomes, géographes, ingénieurs civils, des mines, mais aussi des hommes de lettres, des interprètes, des dessinateurs, artistes,  … Parmi tous ces savants de l’expédition d’Égypte, citons Berthollet, Dolomieu, Fourier, Geoffroy-Saint-Hilaire …

    Le 2 juillet, Napoléon entouré des ses fidèles officiers (Kleber, Desaix, Murat, Lannes, Davout, Caffarelli…..) prend possession de la ville d’Alexandrie puis se dirige vers le Caire où il affronte les fameux et farouches Mamelouks lors de la célèbre bataille des pyramides.

    Si, globalement, la campagne est un échec sur le plan militaire avec la défaite navale d’Aboukir, c’est un incontestable succès scientifique.

    Cette expédition visant à découvrir l’Egypte,  va rentrer dans l’histoire puisqu’elle emmène la culture égyptienne en France.

    Grace à un formidable travail interdisciplinaire, l’Institut d’Egypte est créé, la fameuse pierre de Rosette découverte…… etc

     

    Le Sphinx de Gizeh

    Long de 74 mètres pour une hauteur de 20 m, il a été taillé d’un seul bloc dans une crête de calcaire en 2500 ans avant notre ère, mais cette datation est sujette à de vives discussions entre les scientifiques.

    Ses énormes pattes enserrent la « stèle du songe » où est consigné le rêve fait par Thoutmosis IV. Dans ce rêve, le sphinx lui suggéra de le dégager du sable qui l’ensevelissait, et il deviendrait Roi

    524,60 €
  • Bonaparte avec socle, Sphinx et cloche de plexiglas

    La campagne d’Egypte

    Depuis la révolution française, l’Angleterre supporte de moins en moins les français « ivres de liberté et de conquêtes » qui viennent menacer l’Empire britannique du Roi George III.
    Talleyrand, plus réaliste, persuade alors le Directoire de porter la guerre en Egypte afin de couper la route des Indes à la Grande-Bretagne.
    Cette mission est confiée au Général en chef et député Bonaparte.

    Depuis ses victoires à Arcole et Rivoli, il jouit d’une très grande popularité et le Directoire le juge trop ambitieux et cette mission va l’éloigner de Paris.
    Ce dernier est très stimulé car cela lui rappelle le destin d’Alexandre le Grand et aussi parce que l’Egypte représente la Source du Savoir.
    En Avril 1798, l’Armée d’Orient est mise sur pied mais, étrangement, vient se greffer une mission scientifique avec des savants et chercheurs.
    Près de 40 000 hommes embarquent avec armes et chevaux mais également plus de 160 experts avec leurs lots d’appareils scientifiques.

    Bonaparte souhaite accompagner la conquête militaire d’une expédition savante pour mieux connaître l’Égypte antique et moderne, mais aussi pour y « porter les Lumières ».
    Monge, l’ami de Napoléon est parvenu à réunir une équipe d’experts dans des disciplines aussi diverses que : mathématiciens, physiciens, botanistes, géologues, architectes, astronomes, géographes, ingénieurs civils, des mines, mais aussi des hommes de lettres, des interprètes, des dessinateurs, artistes,  … Parmi tous ces savants de l’expédition d’Égypte, citons Berthollet, Dolomieu, Fourier, Geoffroy-Saint-Hilaire …

    Le 2 juillet, Napoléon entouré des ses fidèles officiers (Kleber, Desaix, Murat, Lannes, Davout, Caffarelli…..) prend possession de la ville d’Alexandrie puis se dirige vers le Caire où il affronte les fameux et farouches Mamelouks lors de la célèbre bataille des pyramides.
    Si, globalement, la campagne est un échec sur le plan militaire avec la défaite navale d’Aboukir, c’est un incontestable succès scientifique.
    Cette expédition visant à découvrir l’Egypte,  va rentrer dans l’histoire puisqu’elle emmène la culture égyptienne en France.
    Grace à un formidable travail interdisciplinaire, l’Institut d’Egypte est créé, la fameuse pierre de Rosette découverte…… etc

    Le Sphinx de Gizeh
    Long de 74 mètres pour une hauteur de 20 m, il a été taillé d’un seul bloc dans une crête de calcaire en 2500 ans avant notre ère, mais cette datation est sujette à de vives discussions entre les scientifiques.
    Ses énormes pattes enserrent la « stèle du songe » où est consigné le rêve fait par Thoutmosis IV. Dans ce rêve, le sphinx lui suggéra de le dégager du sable qui l’ensevelissait, et il deviendrait Roi

    249,00 €
  • Mameluck et l'ombrelle

    La campagne d’Egypte
    Depuis la révolution française, l’Angleterre supporte de moins en moins les français « ivres de liberté et de conquêtes » qui viennent menacer l’Empire britannique du Roi George III.
    Talleyrand, plus réaliste, persuade alors le Directoire de porter la guerre en Egypte afin de couper la route des Indes à la Grande-Bretagne.
    Cette mission est confiée au Général en chef et député Bonaparte.
    Depuis ses victoires à Arcole et Rivoli, il jouit d’une très grande popularité et le Directoire le juge trop ambitieux et cette mission va l’éloigner de Paris.
    Ce dernier est très stimulé car cela lui rappelle le destin d’Alexandre le Grand et aussi parce que l’Egypte représente la Source du Savoir.
    En Avril 1798, l’Armée d’Orient est mise sur pied mais, étrangement, vient se greffer une mission scientifique avec des savants et chercheurs.
    Près de 40 000 hommes embarquent avec armes et chevaux mais également plus de 160 experts avec leurs lots d’appareils scientifiques.
    Bonaparte souhaite accompagner la conquête militaire d’une expédition savante pour mieux connaître l’Égypte antique et moderne, mais aussi pour y « porter les Lumières ».
    Monge, l’ami de Napoléon est parvenu à réunir une équipe d’experts dans des disciplines aussi diverses que : mathématiciens, physiciens, botanistes, géologues, architectes, astronomes, géographes, ingénieurs civils, des mines, mais aussi des hommes de lettres, des interprètes, des dessinateurs, artistes,  … Parmi tous ces savants de l’expédition d’Égypte, citons Berthollet, Dolomieu, Fourier, Geoffroy-Saint-Hilaire …
    Le 2 juillet, Napoléon entouré des ses fidèles officiers (Kleber, Desaix, Murat, Lannes, Davout, Caffarelli…..) prend possession de la ville d’Alexandrie puis se dirige vers le Caire où il affronte les fameux et farouches Mamelouks lors de la célèbre bataille des pyramides.
    Si, globalement, la campagne est un échec sur le plan militaire avec la défaite navale d’Aboukir, c’est un incontestable succès scientifique.
    Cette expédition visant à découvrir l’Egypte,  va rentrer dans l’histoire puisqu’elle emmène la culture égyptienne en France.
    Grace à un formidable travail interdisciplinaire, l’Institut d’Egypte est créé, la fameuse pierre de Rosette découverte…… etc

    Le Sphinx de Gizeh
    Long de 74 mètres pour une hauteur de 20 m, il a été taillé d’un seul bloc dans une crête de calcaire en 2500 ans avant notre ère, mais cette datation est sujette à de vives discussions entre les scientifiques.
    Ses énormes pattes enserrent la « stèle du songe » où est consigné le rêve fait par Thoutmosis IV. Dans ce rêve, le sphinx lui suggéra de le dégager du sable qui l’ensevelissait, et il deviendrait Roi

    74,90 €
  • Peintre Pierre Joseph Redouté

    En 1798, il est invité à se joindre au corps expéditionnaire d'Égypte en qualité de dessinateur : son talent lui vaut d'être engagé pour faire partie de la Commission des sciences et des arts. Il compte donc parmi les 167 savants, ingénieurs, botanistes et artistes qui accompagnent Bonaparte dans sa campagne en Égypte. Le naturaliste Étienne Geoffroy Saint-Hilaire en fait son peintre personnel et lui permet d'entrer à l'Institut d'Égypte fondé le .

    Il quitte Paris le 23 avril 1798, arrive à Alexandrie le 6 juillet, explore en août-septembre le Delta. Le 22 août 1798, il est nommé membre de la section des Arts de l'Institut d'Égypte et gagne Le Caire le 22 septembre. Il y fera une seule communication, sur la peinture des poissons du Nil, le 4 juillet 1799. Il sera des principales expéditions : du 17 au 29 janvier 1799, il accompagne l'expédition aux lacs de natron ; du 26 août au 4 novembre, il est d'une des deux commissions qui explore la Haute Égypte ; le 15 décembre, il participe à l'excursion aux pyramides de Giseh.

    En janvier 1801, il tente avec beaucoup d'autres de regagner la France à bord du brick L'Oiseau. En fait, il ne quittera l'Égypte qu'après la capitulation du général Menou (2 septembre 1801). Rentré à Paris le 8 janvier 1802 , il reprend sa place au Muséum et sera un des collaborateurs de la Description de l'Égypte, mais on ne parle plus guère de lui »3. Lors du retour de la commission en France en 1801, ses membres s’attellent à la tâche de rassembler et publier les nombreux documents (notes, croquis, dessins...) réalisés en Égypte, bien souvent dans des conditions extrêmement difficiles.

    Le résultat de leurs travaux donnera la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites pendant l'expédition de l'armée française. Redouté, qui a travaillé sur tous les grands sites de Haute-Égypte, fournit onze planches et cent figures.

    Il rédigea un « Journal historique d'observations et de recherches pendant l'expédition d'Égypte » qui ne fut jamais publié. Le récit de son voyage ne nous parvient que sous forme romancée.

    74,90 €
  • Déodat de Dolomieu, géologue.

    La campagne d’Egypte

    Depuis la révolution française, l’Angleterre supporte de moins en moins les français « ivres de liberté et de conquêtes » qui viennent menacer l’Empire britannique du Roi George III.
    Talleyrand, plus réaliste, persuade alors le Directoire de porter la guerre en Egypte afin de couper la route des Indes à la Grande-Bretagne.
    Cette mission est confiée au Général en chef et député Bonaparte.

    Depuis ses victoires à Arcole et Rivoli, il jouit d’une très grande popularité et le Directoire le juge trop ambitieux et cette mission va l’éloigner de Paris.
    Ce dernier est très stimulé car cela lui rappelle le destin d’Alexandre le Grand et aussi parce que l’Egypte représente la Source du Savoir.
    En Avril 1798, l’Armée d’Orient est mise sur pied mais, étrangement, vient se greffer une mission scientifique avec des savants et chercheurs.
    Près de 40 000 hommes embarquent avec armes et chevaux mais également plus de 160 experts avec leurs lots d’appareils scientifiques.

    Bonaparte souhaite accompagner la conquête militaire d’une expédition savante pour mieux connaître l’Égypte antique et moderne, mais aussi pour y « porter les Lumières ».
    Monge, l’ami de Napoléon est parvenu à réunir une équipe d’experts dans des disciplines aussi diverses que : mathématiciens, physiciens, botanistes, géologues, architectes, astronomes, géographes, ingénieurs civils, des mines, mais aussi des hommes de lettres, des interprètes, des dessinateurs, artistes,  … Parmi tous ces savants de l’expédition d’Égypte, citons Berthollet, Dolomieu, Fourier, Geoffroy-Saint-Hilaire …

    Dolomieu aura une fin de vie agitée. Il participe à la campagne d'Égypte7. Sur le chemin de l'aller, Bonaparte s'arrête à Malte et s'en empare. C'est Dolomieu, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, qui est chargé, bien malgré lui, d'en négocier la reddition. Après quelques travaux scientifiques sur le Nil, il demande son retour en France pour mésentente avec Bonaparte. Mais il est capturé en Calabre et emprisonné en Sicile pendant 21 mois pour d’obscures raisons de conflits politiques avec l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il ne recouvre la liberté que le après la victoire des armées françaises à Marengo (il fait partie des prisonniers libérés par le traité de Florence). Très affecté par cette incarcération, il meurt le (le 7 frimaire de l'an X), à Châteauneuf (Saône-et-Loire), chez sa sœur, Marquise de Drée. Dans le parc du château, un cénotaphe en granit local rappelle sa mémoire.

    Le Sphinx de Gizeh
    Long de 74 mètres pour une hauteur de 20 m, il a été taillé d’un seul bloc dans une crête de calcaire en 2500 ans avant notre ère, mais cette datation est sujette à de vives discussions entre les scientifiques.
    Ses énormes pattes enserrent la « stèle du songe » où est consigné le rêve fait par Thoutmosis IV. Dans ce rêve, le sphinx lui suggéra de le dégager du sable qui l’ensevelissait, et il deviendrait Roi

    62,90 €
  • Général Murat (face au Sphinx)

    La campagne d’Egypte

    Depuis la révolution française, l’Angleterre supporte de moins en moins les français « ivres de liberté et de conquêtes » qui viennent menacer l’Empire britannique du Roi George III.
    Talleyrand, plus réaliste, persuade alors le Directoire de porter la guerre en Egypte afin de couper la route des Indes à la Grande-Bretagne.
    Cette mission est confiée au Général en chef et député Bonaparte.

    Depuis ses victoires à Arcole et Rivoli, il jouit d’une très grande popularité et le Directoire le juge trop ambitieux et cette mission va l’éloigner de Paris.
    Ce dernier est très stimulé car cela lui rappelle le destin d’Alexandre le Grand et aussi parce que l’Egypte représente la Source du Savoir.
    En Avril 1798, l’Armée d’Orient est mise sur pied mais, étrangement, vient se greffer une mission scientifique avec des savants et chercheurs.
    Près de 40 000 hommes embarquent avec armes et chevaux mais également plus de 160 experts avec leurs lots d’appareils scientifiques.

    Bonaparte souhaite accompagner la conquête militaire d’une expédition savante pour mieux connaître l’Égypte antique et moderne, mais aussi pour y « porter les Lumières ».
    Monge, l’ami de Napoléon est parvenu à réunir une équipe d’experts dans des disciplines aussi diverses que : mathématiciens, physiciens, botanistes, géologues, architectes, astronomes, géographes, ingénieurs civils, des mines, mais aussi des hommes de lettres, des interprètes, des dessinateurs, artistes,  … Parmi tous ces savants de l’expédition d’Égypte, citons Berthollet, Dolomieu, Fourier, Geoffroy-Saint-Hilaire …

    Le 2 juillet, Napoléon entouré des ses fidèles officiers (Kleber, Desaix, Murat, Lannes, Davout, Caffarelli…..) prend possession de la ville d’Alexandrie puis se dirige vers le Caire où il affronte les fameux et farouches Mamelouks lors de la célèbre bataille des pyramides.
    Si, globalement, la campagne est un échec sur le plan militaire avec la défaite navale d’Aboukir, c’est un incontestable succès scientifique.
    Cette expédition visant à découvrir l’Egypte,  va rentrer dans l’histoire puisqu’elle emmène la culture égyptienne en France.
    Grace à un formidable travail interdisciplinaire, l’Institut d’Egypte est créé, la fameuse pierre de Rosette découverte…… etc

    Le Sphinx de Gizeh
    Long de 74 mètres pour une hauteur de 20 m, il a été taillé d’un seul bloc dans une crête de calcaire en 2500 ans avant notre ère, mais cette datation est sujette à de vives discussions entre les scientifiques.
    Ses énormes pattes enserrent la « stèle du songe » où est consigné le rêve fait par Thoutmosis IV. Dans ce rêve, le sphinx lui suggéra de le dégager du sable qui l’ensevelissait, et il deviendrait Roi

    62,90 €