Aller au contenu

General de la Roncière

François-Marie Clement de LA RONCIERE Né le 02 février 1773 à Amiens (paroisse Saint-Michel) Décédé le 28 juillet 1854 à Incarville (Eure)

Référence: GLRONCIERE
74,90 €

en stock (livrable sous 48h ouvrées)

En savoir plus...

Personnalisez gratuitement votre figurine

Ecrivez ci-dessous le texte de votre choix et ajoutez éventuellement le logo de votre choix. Exemple de personnalisation

Aucun Alliances Colombes Casque
oui, je souhaite un emballage Cadeau

Il s’engage au 13ème régiment de chasseurs comme simple soldat le 1er mars 1793. Sa carrière militaire est fulgurante, nommé maréchal des logis le 15 mai 1793, sous-lieutenant le 10 juin, lieutenant le 1er septembre. En 6 mois, il a passé 7 grades, ce qui est banal dans une époque où l’on recherche tous les génies militaires pour sauver la patrie.
Il est capitaine le 23 septembre 1795 et passe un bref séjour à l’Etat-Major du général Lefebvre. En 1797, il sert dans l’armée d’Italie et ne tarde pas à y accomplir des exploits, ce qui lui vaut d’être nommé chef d’escadron du 16 ème dragon le 19 février 1797.

En 1798, il sert à l’armée de Rome, puis en 1799 dans l’armée de Naples et participe au dur combat de Modène. A la Trebbia, il est blessé d’un coup de feu à la jambe gauche mais parvient à battre l’ennemi à Monte-Alto. Cette victoire lui vaut le grade de chef de brigade (colonel) à titre provisoire le 19 juin 1799 du 19 ème chasseurs à cheval, puis le 10 juillet, chef de brigade de dragons.
De 1800 à 1802, il sert à l’armée gallo-batave à la bataille de Nuremberg, le 18 décembre 1800, il est sous les ordres de Treillard.
La paix d’Amiens l’envoie au camp de Compiègne puis de Soissons en 1804. Il réintègre la Grande Armée en septembre 1805 et affecté à la 3ème division de dragons sous Beaumont puis à la brigade Van Marizy en octobre 1806. Le 31 décembre 1806, il est promu général de brigade de cavalerie et affecté à la 2ème division de grosse cavalerie de Saint-Sulpice (1er et 5ème cuirassiers).

Il est fait baron d’Empire en mars 1808.
Le 15 octobre, il passe à l’armée du Rhin. A Eckmühl, le 22 avril il est blessé de 11 coups de sabre et d’un coup de feu au bras gauche qui nécessite l’amputation. Il montre que les généraux n’ont pas peur d’aller au feu. Le 11 juin 1809, il est nommé général de division et affecté au commandement de l’école de cavalerie de Saumur le 8 août, poste qu’il occupe jusqu’en août 1812.

Le 8 septembre 1812 il prend le commandement de la 27 ème division militaire, puis le 27 avril 1814 celui du Piémont en remplacement du prince Borghèse.
Sous la première Restauration, Louis XVIII le fait chevalier de Saint-Louis, puis comte en 1815.
Mis à la retraite d’office le 6 octobre 1815, il est rappelé à l’activité le 7 février 1831 par Louis-Philippe qui le nomme inspecteur général de la cavalerie, puis membre de la commission de la Gendarmerie en 1834. Passé en cadre de réserve en 1835, il est fait Grand officier de La Légion d’Honneur puis mis en retraite.
Il s’éteint en son château d’Incarville dans l’Eure le 28 juillet 1854 à l’âge de 81 ans.

  • Disponibilité :en stock (livrable sous 48h ouvrées)
  • Figurines Etain par thème :Napoleon
  • Type de figurine :Figurine en etain